Compensation du handicap : les aides au déplacement

Lorsque l’on est en situation de handicap, les trajets pour se rendre au travail peuvent être de vrais parcours du combattant. Un véhicule non adapté ou le besoin d’un accompagnant sont par exemple une source de soucis dont on se passerait bien.
L’aide aux déplacements en compensation de handicap peut vous apporter un soutien financier dans cette situation, voici tout ce qu’il faut savoir.


 
 

Qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

L’aide aux déplacements en compensation de handicap est une aide qui permet de faciliter les trajets entre son domicile et son lieu de travail ou exercice d’une activité indépendante.

Elle est accessible à toute personne handicapée, engagée dans un parcours professionnel ou un parcours vers l’emploi.

Elle prend en charge le surcoût lié à l’aménagement des déplacements comme :
– l’installation d’équipements adaptés pour le véhicule de la personne handicapée ;
– l’aménagement du véhicule d’un tiers accompagnant ;
– le transport en taxi, VTC ;
– le transport en véhicule adapté.

Cette aide est d’un montant maximum de 5000 €. Elle est cumulable avec les aides de droit commun et les autres aides de l’Agefiph (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion professionnelle des Personnes Handicapées).
 
 

Le renouvellement :

– Pour l’aide aux transports (VTC, taxi, ambulance), la demande de renouvellement sera étudiée en fonction de la situation de la personne. Celle-ci doit être susceptible de compromettre le parcours ou le maintien à l’emploi.

– Pour l’aménagement de véhicules individuels, l’aide est renouvelable dans un délai de 5 ans
ou s’il est nécessaire de changer le véhicule si celui-ci est détruit ou trop vétuste.
 
 

Comment constituer un dossier de demande ?

La demande se fait directement sur le site de l’Agefiph par la personne handicapée ; outre ce document rempli et signé, il faudra fournir :
– le titre de bénéficiaire de l’obligation d’emploi ou demande en cours ;
– un exposé du projet ;
– un justificatif de situation vis-à-vis de l’emploi : une attestation d’inscription à PôleEmploi (ou de l’organisme qui vous suit dans vos démarches), ou la copie du contrat de travail et du dernier bulletin de salaire ou la copie du contrat d’insertion et le dernier bulletin de salaire pour les personnes en SIAE, ou l’attestation de stage en entreprise (étudiants) ou une attestation de suivi de formation professionnelle ;
– les justificatifs des cofinancements prévus ou obtenus au titre des dispositifs de droit commun ;
– un relevé d’identité bancaire du destinataire de la subvention.
 
Pour l’aménagement du véhicule individuel :

– un devis des aménagements envisagés du véhicule ;
– une copie recto verso du permis de conduire mentionnant les aménagements
nécessités par le handicap.
 

Pour les frais de déplacement :

– le devis daté et détaillé établi par le prestataire mentionnant le nombre de trajets prévus (avec les dates correspondantes), leur montant unitaire et le coût total.

Vous savez maintenant ce qu’est l’aide aux déplacements en compensation de handicap et comment en faire la demande. N’hésitez pas à vous tourner vers l’Agefiph de votre région, votre conseiller Pôle emploi ou Cap emploi pour plus d’informations.

 
 
 
Laurie VENTURI,
rédactrice bénévole FMH

Soutenez-nous

Événement

©2013 FMH - Fédération des Malades Handicapés

User Login