Invalidité et retraite : comment ça marche ?

Une fois l’âge de la retraite atteint, il n’est plus possible pour un invalide de percevoir sa pension d’invalidité. Quelle est donc la suite ? Par quoi est-elle remplacée ? Quelles sont les démarches à effectuer ?
Petit tour d’horizon de ce qu’il vous faut savoir au passage de cette étape importante de votre vie.

 

Fin de la pension d’invalidité

Dès que vous aurez atteint l’âge légal de la retraite (62 ans pour les personnes nés à partir de 1955), vous ne bénéficierez plus de votre pension d’invalidité. Celle-ci est alors automatiquement remplacée par une pension de vieillesse / retraite.

Si vous souhaitez conserver une activité professionnelle, vous pourrez cependant vous opposer à cette transition afin de continuer à exercer.
 

Pension d’invalidité à pension de vieillesse : les démarches de cette transition

Le remplacement de votre pension d’invalidité par une pension de retraite est donc automatique. Votre invalidité vous dispensera naturellement de la procédure médicale de reconnaissance de l’inaptitude au travail. Cependant, n’oubliez pas de déposer une demande de retraite auprès de votre caisse régionale.

Vous devrez informer le service invalidité de votre CPAM ou de la Cramif et renvoyer le formulaire de demande de retraite complété, accompagné des pièces justificatives indiquées dans un délai d’un mois. Votre CPAM expédiera en même temps que la demande de retraite une déclaration d’opposition.
 

Trois cas de figure s’offrent à vous :
1. Vous demandez la liquidation de vos droits
Votre pension de retraite vous est alors versée, en principe le 1er jour du mois suivant l’atteinte de l’âge légal de votre départ à la retraite. Vous continuerez de percevoir votre majoration tierce personne si tel était le cas auparavant.

2. Vous vous opposez à la transition pension d’invalidité / pension de vieillesse
Vous percevrez votre pension de retraite uniquement lorsque vous en ferez la demande.

3. Vous ne répondez pas à la demande adressée par la caisse
La transition entre pension d’invalidité et pension de retraite est alors enclenchée. Toutefois, le versement de votre pension de retraite commencera uniquement le 1er jour du mois suivant l’envoi d’une pièce prouvant la fin de votre activité professionnelle.

Attention :
Notez bien qu’en ne répondant pas à la demande, les cotisations que vous pourriez verser entre l’âge légal de votre départ à la retraite et votre cessation définitive d’activité professionnelle ne seront pas prises en compte dans le calcul de votre pension de retraite.
 

Les cas particuliers : invalides en activités et invalides au chômage

 

Invalides en activités

Vous exercez une activité professionnelle et souhaitez continuer à travailler encore un peu ?

Dans ce cas, vous pouvez vous opposez au remplacement de la pension d’invalidité par la pension vieillesse. Vous pourrez donc continuer à bénéficier de votre pension d’invalidité jusqu’à ce que vous mettiez fin à votre activité professionnelle. Notez que cette opposition peut s’étendre uniquement jusqu’à la limite de l’âge d’obtention de la retraite à taux plein.
Sachez également que si vous êtes éligible au départ à la retraite anticipé (pour handicap, carrières longues ou pénibilité), votre pension d’invalidité sera suspendue dès la date à partir de laquelle vous y avez droit.
 

Invalides au chômage

Pour les invalides bénéficiant du chômage, il est possible de conserver sa pension d’invalidité 6 mois après avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite. Si vous êtes dans cette situation il vous faudra cependant remplir les conditions suivantes : être au chômage au moment où vous atteignez l’âge légal de départ à la retraite et avoir exercé une activité professionnelle 6 mois avant cet date.
 

À la fin de cette période de 6 mois, 2 situations sont alors possibles :
• Vous avez retrouvé un emploi. Vous continuer donc recevoir votre pension d’invalidité jusqu’à ce que vous demandiez à percevoir la pension de retraite.
• Vous n’avez pas retrouvé d’emploi. Votre pension d’invalidité est automatiquement remplacée.
 

Montant de la pension de retraite

Le montant de la pension de retraite de base à taux plein représente 50 % du salaire annuel moyen calculé à partir des 25 meilleures années de salaire. Toutefois, il est possible que le montant soit moins important. C’est le cas si la durée d’assurance retraite est inférieure au nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier de la retraite à taux plein.
 
 
Typhaine LOUARGANT,
Rédactrice bénévole.

Soutenez-nous

Événement

FMH 76 Rouen : Marché de Noël

Retrouvez l’équipe FMH de Rouen au : Marché…
  • 29 - 11 - 2019 09:30am - 07:30pm
  • Chauray

©2013 FMH - Fédération des Malades Handicapés

User Login