7 aides des caisses de retraite aux personnes âgées en situation de handicap

Les aides financières et sociales des caisses de retraite permettent aux personnes retraitées en situation de handicap ou en perte d’autonomie, de continuer à vivre chez eux le mieux possible.
Pour les situations de fragilité financière ou matérielle, les caisses de retraite mettent en place des aides solidaires.
Si vous avez besoin de soutien dans votre vie quotidienne, ou l’aménagement de votre logement, les caisses de retraite financent tout ou partie des dépenses. Celles-ci peuvent également vous aider pour vos loisirs et vos vacances. Impliquées dans les actions de prévention, elles organisent aussi des programmes sous forme d’ateliers d’informations en santé


 

Les aides solidaires : l’ASPA et l’ASI

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA)

L’ASPA s’adresse aux personnes retraitées ayant de faibles ressources financières. Si vous êtes reconnu(e) inapte au travail ou atteint(e) d’une incapacité permanente d’au moins 50 %, vous pouvez obtenir l’ASPA dès 62 ans.

Pour faire évaluer vos droits à cette aide, vous devez contacter la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) ou la MSA (Mutualité Sociale Agricole) de votre région.
Cette allocation est calculée en tenant compte de la différence entre le plafond de ressources exigé et vos revenus.
 

L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI)

L’ASI concerne les personnes reconnues invalides, c’est-à-dire ayant une capacité de travail réduite de deux-tiers.
Il n’y a pas d’âge minimum. Il n’est en effet pas nécessaire d’avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite pour en faire la demande. Cependant, vous devez déjà percevoir une retraite de réversion ou une pension d’invalidité de veuf ou de veuve, une retraite anticipée pour handicap ou pour carrière longue ou une retraite anticipée pour pénibilité.

Le montant de l’ASI est calculé en tenant compte de votre situation familiale, et de la différence entre le plafond de ressources exigé et vos revenus.
 

Les aides pour faire face aux difficultés dans la vie quotidienne : l’APA et l’ARDH

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’APA concerne les personnes âgées qui ont besoin d’assistance pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne ou dont l’état nécessite une surveillance régulière. Cette aide est destinée aux personnes âgées de 60 ans qui sont en perte d’autonomie, c’est-à-dire relevant du GIR 1, 2, 3 ou 4.

Aucune condition de revenu n’est exigée pour la percevoir. En revanche, le montant attribué dépend du niveau de vos revenus. Au-delà d’un certain seuil de revenus, une participation progressive sera demandée.

L’APA ne peut pas être cumulée avec la PCH (Prestation de Compensation du Handicap), l’aide-ménagère à domicile, ou les aides des caisses de retraite.

Si vous ne percevez pas l’APA et que vous avez du mal à faire vos courses ou votre ménage, les caisses de retraite participent au financement de certains services comme l’aide à domicile, la livraison de repas, ou l’accompagnement aux transports.
 

L’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH)

Vous avez plus de 55 ans, vous êtes retraité(e) et vous revenez d’une période d’hospitalisation. L’ARDH est un soutien pour vous accompagner dans votre rétablissement.

Cette aide est versée pour une durée de trois mois, et elle peut être renouvelée.
Elle sert à financer l’aide à domicile, l’aide médicale, l’aide à la vie quotidienne et l’aide technique à l’aménagement de votre logement.

La demande doit être effectuée durant l‘hospitalisation, avant votre retour au domicile. Cette démarche sera effectuée par l’équipe médicale de l’établissement où vous êtes hospitalisé.

L’ARDH n’est pas cumulable avec l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), la prestation spécifique dépendance (PSD), l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), ou la prestation de compensation du handicap (PCH).

Les aides pour améliorer son domicile : Aide à l’amélioration de l’habitat et aide pour changer de lieu de vie.

Les aides à l’amélioration de l’habitat

Vous êtes retraité(e) et vous ne percevez pas l’APA parce que vous êtes autonome (GIR 5 et 6), mais vous avez besoin d’aménager votre logement.

Les caisses de retraite financent les modifications de votre habitat pour le rendre plus confortable et plus adapté à votre situation.

Les Aides à l’Amélioration de l’Habitat portent sur les travaux d’isolation thermique, les aménagements d’adaptation comme des barres d’appui, des marches antidérapantes, un monte escalier, ou l’installation d’une téléassistance.
 

Les aides au changement de lieu de vie

Si vous devez quitter ou changer de domicile, votre caisse de retraite peut vous aider dans le financement du déménagement et les formalités administratives.
Enfin, si vous faites un séjour temporaire, inférieur à vingt jours, dans une maison de retraite, une aide peut être allouée par la CNAV.
 

Les aides pour favoriser le lien social : Loisirs et vacances

Les aides pour les activités et les vacances

Sortir de chez soi, voir du monde, participer à des activités, contribue à vivre une retraite en bonne santé.
Certaines caisses de retraite proposent des aides pour vous aider à financer vos sorties ou vos vacances.

Parce que les vacances, c’est essentiel, la CNAV (Caisse National d’Assurance Vieillesse) est partenaire du programme « Seniors en vacances » et proposent des séjours à des tarifs préférentiels.
Ce programme est accessible à personnes handicapées dès 55 ans et aux aidants familiaux ou professionnels. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de l’ANCV .
 

Les ateliers de prévention des caisses de retraite

Nutrition, mémoire, sommeil, activité physique, équilibre et prévention des chutes, les ateliers de prévention des caisses de retraite vous donnent les clefs pour rester en forme. Ces ateliers de prévention pour bien vieillir rassemblent des petits groupes de 10 à 15 participants et sont l’occasion de bénéficier de conseils adaptés à sa situation. Ils varient selon les régions.

Une carte interactive vous permet de trouver l’atelier pour bien vieillir proche de chez vous.
 

A qui s’adresser pour bénéficier des aides
des caisses de retraite ?

Pour en savoir plus sur ces aides, rendez-vous sur le site internet de votre caisse de retraite de base.
– CNAV, CARSAT, CGSS, CSS pour les salariés du privé,
– la MSA (Mutualité Sociale Agricole) pour les salariés de l’agriculture ou les exploitants agricoles,
– le RSI (Régime Social des Indépendants).
 

Votre caisse de retraite complémentaire participe également à ce programme d’aide.
– ARRCO vous êtes salarié non-cadre ou cadre, du privé ou agricole ou agent non titulaire de l’état.
– AGIRC si vous êtes cadres du secteur privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture.
– IRCANTEC pour les agents non titulaires de l’État et des collectivités.
 

Quelles sont les démarches pour obtenir les aides des caisses de retraite ?

Ces aides s’adressent à toute personne retraitée âgée de plus de 60 ans ayant cotisé auprès d’une caisse de retraite
et ne percevant pas l’APA (Allocation Personnalisée Autonomie).

Vous devez faire votre demande auprès de votre caisse de retraite, du a href=” https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/resultats-annuaire?service=point-information”> CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination), ou du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) proches de votre domicile.
 

N’oubliez pas de contacter aussi votre caisse complémentaire

– Le formulaire de demande vous sera remis.
– Il permet une première évaluation administrative.
– L’acceptation administrative de la demande déclenche une évaluation individuelle de vos besoins à votre domicile.
– Après cette évaluation de vos besoins un plan d’aide vous sera remis.
– Il précise la nature des services et des travaux d’adaptation, de même que le montant de l’aide financière allouée.
– Cette aide financière est plafonnée et nécessite une participation de votre part, calculée selon vos revenus.
 

En conclusion

Les caisses de retraite développent de véritables actions sociales au travers des aides financières pour vous aider à mieux vivre votre retraite via la mise en place de différentes aides solidaires, l’aide au financement des activités de loisirs, vacances, etc.

N’hésitez-pas à consulter le site internet de votre caisse de retraite de base et complémentaire et à solliciter
l’appui de l’une des unions de la Fédération des Malades et Handicapés qui saura vous guider.
 
 

Isabelle REZZOUG ,
Rédactrice bénévole.

Soutenez-nous

Événement

FMH 85 Vendée : Super loto

L’équipe des bénévoles de la Fédération…
  • 03 - 11 - 2019 02:00pm - 07:00pm
  • La Chaize-le-Vicomte

©2013 FMH - Fédération des Malades Handicapés

User Login