PCH : Ce qu’il faut savoir

Vous êtes en situation de handicap ? Alors, vous pouvez probablement bénéficier de la prestation de compensation handicap. Cette aide vous permet de financer certaines dépenses liées à votre situation.

 

La prestation de compensation handicap (PCH) :
qu’est-ce que c’est ?

La Prestation de compensation handicap, est une aide financière qui permet de financer certaines dépenses liées au handicap.
La PCH est une aide personnalisée, calculée sur-mesure et qui s’adapte en fonction des besoins liés à votre situation.

C’est une allocation modulable qui se décline en 6 types de prestations : 
– L’aide humaine,
– L’aide technique,
– L’aide à l’aménagement du logement,
– L’aide au transport,
– Les aides spécifiques ou exceptionnelles,
– L’aide animalière.
 
 

Les conditions d’attribution de la PCH

  

Pour percevoir la PCH, il faut respecter des conditions concernant : la perte d’autonomie, l’âge, les ressources et la résidence. 
 

– Conditions concernant l’autonomie

Pour recevoir la PCH, vous devez vous trouver dans l’une des conditions suivantes : 
– Vous rencontrez une difficulté absolue pour la réalisation d’une activité importante du quotidien (par exemple, entretien personnel). La difficulté est absolue, si vous ne pouvez pas du tout réaliser l’activité.  

– Vous rencontrez une difficulté grave pour la réalisation d’au moins 2 activités importantes du quotidien (par exemple, entretien personnel et relations avec les autres). La difficulté est grave, si vous pouvez difficilement réaliser ces activités.
 

– Conditions concernant l’âge :

Si vous êtes adulte, vous devez être âgé de moins de 60 ans pour faire la demande de la PCH
Toutefois, si vous avez au-delà de 60 ans mais que vous remplissiez déjà les conditions d’attribution de la PCH avant vos 60 ans, ou si vous continuez de travailler, vous pouvez demander la PCH

Si vous faites la demande pour votre enfant ou adolescent, il doit avoir moins de 20 ans. Et, vous devez déjà percevoir l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

– Conditions concernant les ressources

 

La PCH est une aide que vous pouvez recevoir sans condition de ressources. En revanche, le montant variera en fonction de vos ressources. Si elles ne dépassent pas 27 007,02€  par an, le taux maximum de prise en charge de la PCH est de 100% des montants limites par type d’aide. Sinon, le taux minimum de prise en charge de la PCH est de 80%.

– Conditions concernant la résidence

Si vous vivez à votre domicile ou en établissement, vous pouvez recevoir la PCH.
À domicile, il faut résider en France ou résider en France depuis au moins 3 mois si vous êtes étranger. 
Cependant, si vous n’êtes pas dans un établissement en France, vous pouvez tout de même percevoir la PCH, c’est le cas pour la Belgique, le Luxembourg, la Suisse, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.
Enfin, si vous êtes sans domicile stable, vous devez réaliser une démarche de domiciliation.
 
 

Durée d’attribution de la PCH

  

La PCH vous est attribuée à vie si votre état de santé ne peut pas s’améliorer.
Pendant l’épidémie de Coronavirus (Covid 19), si vos droits expirent entre le 1er août 2020 et la fin de l’état d’urgence sanitaire, ils sont prolongés pour 6 mois supplémentaires.
  
 

Quelles sont les aides couvertes grâce à la PCH ?

 

La PCH couvre 5 formes d’aides : humaine, technique, aménagement du logement, transport, aide spécifique ou exceptionnelle, animalière. 

– Aide humaine

Ces aides vous permettent de rémunérer un service d’aide à domicile ou de dédommager un aidant familial (membre de la famille qui n’est pas salarié pour cette aide).

– Aide technique

 

Cette aide est destinée à l’achat ou la location d’un matériel compensant votre handicap (par exemple un fauteuil roulant).
Elle peut aussi permettre de prendre en charge le matériel de puériculture (par exemple une table à langer, une poussette)
pour votre enfant dès sa naissance jusqu’à son 3ème et 6ème anniversaire. 

Le niveau de remboursement changera en fonction de si le matériel figure ou non sur la Liste des Produits et Prestations Remboursables (LPPR) de la Sécurité Sociale.

– Aide à l’aménagement du logement

Les travaux effectués peuvent être à titre définitif ou provisoire et doivent compenser vos limitations d’activité. En revanche, s’ils sont provisoires, les limitations d’activité doivent avoir une durée prévisible d’1 an minimum.  

L’aménagement du domicile de la personne qui vous héberge peut également être pris en charge si vous résidez :
chez un ascendant, descendant ou un collatéral jusqu’au 4ème degré,
ou chez un ascendant, un descendant ou un collatéral jusqu’au 4ème degré de votre conjoint, concubin ou partenaire de Pacs.

Si vous décidez de déménager dans un logement qui répond aux normes d’accessibilité, les frais peuvent être pris en charge. (Au maximum 3000€ pris en charge par période de 10 ans) 

– Aide au transport

Cette aide comprend l’aménagement de votre véhicule, mais aussi les surcoûts liés aux trajets. Pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire que vous soyez titulaire du permis portant la mention restrictive d’un poste de conduite adapté. 

Quant aux surcoûts liés aux trajets, ils peuvent être couverts lorsqu’il s’agit : 
– De transports réguliers, fréquents ou correspondants à un départ annuel en congés
– Ou de déplacements entre votre domicile et l’établissement médico-social effectués par un tiers ou si la distance aller-retour est supérieure à 50 km.

– Aides spécifiques ou exceptionnelles

 

Les charges spécifiques sont les dépenses permanentes et prévisibles liées à votre handicap et qui ne sont pas prises en compte par un des autres éléments de la PCH (par exemple, les frais d’entretien d’un fauteuil roulant).

Les charges exceptionnelles sont les dépenses ponctuelles liées à votre handicap et qui ne sont pas prises en charge par un des autres éléments de la PCH (par exemple, les frais de réparations d’un lit médicalisé)

– Aide animalière

Cette aide permet l’acquisition et l’entretien d’un animal (par exemple un chien d’aveugle).
Pour bénéficier de l’aide, il faut que l’animal ait été éduqué par des éducateurs qualifiés. 
En cas de prise en charge à taux plein, le remboursement peut couvrir 100% des frais et 80% à taux partiel, dans la limite de 3000€ par période de 5 ans. 
 
 

Comment demander la PCH ?

Pour effectuer votre demande de PCH, rapprochez-vous de la Maison Départementale Des Personnes Handicapées (MDPH) de votre lieu de résidence. 
Vous serez invité à remplir de manière détaillée le formulaire unique de “Demande à la MDPH

Vous devez compléter ce formulaire par les pièces suivantes : 
– Certificat médical de moins de 6 mois, 
– Photocopie recto verso de votre pièce d’identité ou celle de votre représentant légal, 
– Justificatif de domicile (ainsi qu’une attestation sur l’honneur de l’hébergeant si vous êtes hébergés par un tiers),  
– Attestation de jugement en protection juridique pour les personnes concernées.

Des pièces complémentaires peuvent parfois vous être demandées afin de compléter votre demande, comme par exemple : 
– le document de “projet de vie”, 
– la photocopie de l’intégralité du livret de famille,
– tout document utile à l’évaluation de votre dossier.
 
 
A savoir : la prestation de compensation du handicap n’est pas cumulable avec l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Si vous êtes éligible aux deux aides, vous devez choisir l’aide la plus adaptée à votre situation. 

 

Eva LOUISON,
Rédactrice bénévole pour la FMH

 
 

Soutenez-nous

Événement

FMH 85 Vendée : Super loto

L’équipe des bénévoles de la Fédération…
  • 24 - 10 - 2021 02:00pm - 07:00pm
  • Saint Hilaire de Lonlay

©2013 FMH - Fédération des Malades Handicapés

User Login